Accueil » Peinture au plomb : risques, lois, dangers et solutions

Peinture au plomb : risques, lois, dangers et solutions

peinture au plomb

La peinture au plomb a été utilisée pour la première fois à l’époque romaine. Elle était couramment utilisée dans les maisons avant 1960. Depuis les années 1960, son utilisation est limitée en raison de sa nature toxique et des conséquences graves qu’elle entraîne. Découvrez en détail la peinture au plomb, les différents dangers qu’elle représente et comment détecter sa présence, la procédure pour s’en débarrasser et les règles en vigueur.

Qu’est-ce que la peinture au plomb exactement ?

La peinture au plomb est un type de peinture qui contient du plomb ainsi que du solvant. Le plomb est un métal très nuisible à la santé humaine, et est à l’origine de certaines maladies comme le développement de cancers et le saturnisme.

La peinture au plomb a connu une ascension impressionnante au cours de la révolution industrielle. Elle est principalement utilisée pour sa simplicité d’utilisation ainsi que pour sa résistance exceptionnelle.

Il faut savoir que le plomb est un métal qui accélère le processus de séchage des peintures à l’huile, est présent dans une variété de pigments. Les pigments qui le contiennent comprennent le carbonate de plomb, le jaune de chrome cérusé et bien d’autres encore .

La peinture au plomb est généralement observée sur les surfaces des vieux bâtiments datant de 1915 et également sous les couches de papier peint ou de peinture modernes pour la décoration des intérieurs. L’utilisation de la peinture au plomb a été interdite dans les années 1940.

Comment se débarrasser de la peinture au plomb ?

Lors de la préparation du rapport sur l’exposition au plomb, les diagnostiqueurs utilisent un appareil à plomb qui est un sèche-cheveux pour identifier la présence de plomb dans la peinture sur les murs. L’appareil mesure la concentration de plomb pour chaque surface du mur. Grâce à des rayons X, l’appareil à plomb peut détecter la substance sur différentes couches et épaisseurs (papier peint, tapisserie, etc.). Il est fréquent que le plomb soit visible sur des murs qui ont été récemment peints.

Les entreprises chargées de retirer le plomb de la peinture d’une habitation emploient généralement les méthodes suivantes

  • Décapage chimique : une méthode sauvage qui consiste à pulvériser un produit chimique qui imbibe la peinture pour la rendre plus malléable. Après quelques heures d’attente, le professionnel va ensuite enlever les morceaux à l’aide d’outils spécifiques.
  • Le professionnel utilise un matériel spécifique, comme une LED ou un décapant spécifique pour chauffer la peinture, qui se décompose sous la pression.

Pour enlever la peinture au plomb en toute sécurité, il est nécessaire d’utiliser :

  • Un masque jetable conforme à la norme NF EN 149 FFP3S.
  • Des gants de protection pour le décapage thermique.
  • Des lunettes de protection.
  • Du matériel nécessaire pour gratter la peinture, par exemple l’utilisation d’une spatule et d’un couteau.

C’est pourquoi il n’est pas recommandé d’enlever la peinture par soi-même. Demandez toujours l’aide d’un professionnel, car il y a un risque !

Comment lutter contre le plomb dans la maison ?

Aujourd’hui, plus de 70 ans après l’interdiction de la peinture au plomb, il est rare de voir des surfaces qui n’ont pas été peintes avec de la peinture au plomb, mais cela reste un spectacle courant. Si du plomb est découvert, il est essentiel de :

  • soit d’enlever la peinture ou de décaper le
  • soit de la recouvrir d’une autre peinture, ou mieux en l’enduisant (toile de verre) ou en la lambrissant.

Cette tâche incombe au propriétaire, qu’il soit occupant ou locataire. Dans les parties communes de l’immeuble, c’est la responsabilité de la copropriété.

Les canalisations contenant du plomb

Là aussi, cela ne concerne que les structures anciennes. Mais celle-ci est plus récente, puisqu’elle ne s’applique qu’aux maisons construites avant 1990, voire 1995 pour le décret d’application. Toutes les canalisations en plomb doivent être remplacées. On n’est pas loin du compte car il y en a encore beaucoup notamment dans les grandes villes.

Quelle est l’obligation légale concernant les peintures au plomb ?

Si un logement a été construit avant le 1er janvier 1949, il est obligatoire de réaliser un diagnostic initial avant de le mettre en location ou de le vendre.

Ce diagnostic, appelé CREP (Constat du Risque d’Exposition du Plomb) détermine la concentration de plomb dans les peintures à l’aide de radiographies. Si les résultats révèlent que la teneur en plomb est supérieure à un mg/cm2, il est indispensable d’effectuer les démarches nécessaires pour minimiser la possibilité d’exposition au plomb. Vous devrez contacter des professionnels pour vous débarrasser de la peinture en question.

Si l’habitation a plus de 30 ans, il est fort probable qu’elle comporte de la peinture au plomb. N’hésitez pas à faire appel à une entreprise expérimentée.