Accueil » La cuisine ouverte avec verrière, un choix malin

La cuisine ouverte avec verrière, un choix malin

La verrière se fait une place de choix dans tous les intérieurs. Elle est devenue une option incontournable pour délimiter une cuisine tout en laissant passer la lumière. Une cuisine ouverte avec verrière présente de nombreux autres avantages aussi bien pratiques qu’esthétiques. En choisissant bien le matériau et la finition, cette cloison vitrée de caractère saura s’adapter à toutes les envies.

Pourquoi équiper une cuisine ouverte d’une verrière ?

Pour plus de luminosité

La cuisine est un lieu de vie. Elle doit être pensée de manière à ce que l’on s’y sente bien et l’éclairage y joue un rôle important. En abattant une cloison et en optant pour une verrière, la lumière naturelle issue des différentes ouvertures se diffuse mieux dans une cuisine ouverte avec verrière. Les vertus de la lumière naturelle sur l’organisme ne sont plus à démontrer et toute la famille se sentira bien dans cette pièce. C’est aussi plus économique.

Pour agrandir l’espace

Cette surface vitrée est l’option idéale pour les cuisines exiguës. Tout en apportant plus de clarté, la verrière donne l’impression d’une hauteur sous plafond plus importante, ce qui permet entre autres de donner une impression de volume.

Pour la convivialité

La transparence de la verrière permet de bénéficier d’un autre avantage majeur, la création d’une atmosphère conviviale, plus chaleureuse et accueillante. Contrairement à une cuisine fermée, la cuisine avec une verrière facilite les échanges avec les convives alors que l’on prépare le repas.

Pour son cachet

La verrière est aussi un accessoire de décoration à part entière. Elle s’intègre et rehausse tous les styles d’intérieur. Si cette cloison est surtout connue pour son côté industriel et contemporain, elle peut tout aussi bien s’accorder à une décoration plus classique, voire rustique. Il suffit de jouer avec les matériaux et les couleurs pour obtenir le résultat escompté.

Un choix de confort

La cuisine ouverte est certes plus conviviale, mais elle présente également quelques inconvénients. Les odeurs se répandent plus facilement dans les autres pièces. Le bruit généré des appareils électroménagers et des plats qui cuisent peut également être incommodant. La verrière joue dans ce cas un rôle d’isolant phonique et contient aussi les odeurs. La verrière préserve la pièce attenante de toute nuisance venant de la cuisine tout en permettant les échanges.

Quelle verrière pour une cuisine ouverte ?

Avec ou sans soubassement ?

Pour délimiter un espace cuisine, la verrière posée à mi-hauteur est une excellente idée. Des étagères peuvent être intégrées au soubassement aussi bien du côté de la cuisine que du séjour. La cloison peut également être installée sur le plan de travail. C’est l’option à choisir pour cacher partiellement la vue de la cuisine et préserver une certaine intimité lorsque l’on est aux fourneaux. Le choix d’une verrière entièrement vitrée est tout à fait envisageable. Elle peut être fixe ou dotée d’une ouverture. Si la pièce est assez spacieuse, une porte battante s’adaptera parfaitement. Une porte coulissante est pour sa part moins encombrante. Certains fabricants proposent des verrières amovibles. Elles se fixent grâce à des ventouses ou des vérins et évitent tous travaux.

Structure en acier, en aluminium ou en bois ?

En ce qui concerne le choix du matériau, il faut considérer certains critères. Un châssis en métal est plus indiqué pour une verrière de style atelier. L’acier est robuste et les soudures sont invisibles, mais il faudra y mettre le prix. L’aluminium est plus abordable, mais n’est pas un très bon isolant, contrairement au bois. Un cadre en bois est certes moins résistant qu’une structure métallique, mais il autorise différentes finitions. Le choix de la peinture, sombre ou claire, est à adapter à celui du reste de la pièce.

Le choix du verre

Tout dépend de l’effet recherché. Pour une dimension plus conviviale, le verre entièrement transparent s’impose. Du verre dépoli est plus indiqué pour ceux qui veulent cuisiner à l’abri des regards. On peut également jouer sur les couleurs pour plus d’originalité et opter pour des vitraux. Mais qu’importe la transparence ou la teinte choisie, les professionnels conseillent de choisir un vitrage résistant comme le verre trempé, plus robuste que du verre classique. Le vitrage feuilleté est aussi un excellent choix. S’il se brise, les éclats sont retenus par un intercalaire et évitent ainsi les blessures.